Supply Chain Management Definition

Que faut-il entendre par gestion de la chaîne d’approvisionnement  (Supply Chain)?

La gestion de la chaîne d’approvisionnement comprend la gestion et l’optimisation de l’intégralité de la chaîne logistique. La chaîne de fabrication commence alors aux matières premières et va jusqu’au produit fini qui arrive chez le client. On ne considère pas les entreprises individuelles, mais l’intégralité de la chaîne logistique composée de fournisseurs et de sous-traitants qui peut être organisée au niveau mondial. La gestion des fournisseurs est alors au centre de la gestion de la chaîne d’approvisionnement. La gestion de la chaîne d’approvisionnement optimise le processus dans son intégralité à tous les niveaux de la création de valeur.


Gestion des fournisseurs

Cette approche de l’optimisation de la création de valeur à l’aide de la gestion de la chaîne d’approvisionnement va bien au-delà de l’optimisation locale d’une production. Elle vise l’organisation d’une chaîne logistique (« chaîne d’approvisionnement ») qui permet la fabrication rapide à des coûts réduits. De nos jours déjà, on va jusqu’à parler de la concurrence des chaînes d’approvisionnement qui a remplacé la concurrence des entreprises. La gestion de la chaîne d’approvisionnement (= Supply Chain Management) joue un rôle important dans la création d’innovations et le développement de produits ainsi que dans l’application sur le marché. Une chaîne logistique solide assure la production rapide de nouveaux produits et leur lancement immédiat. Voici les termes essentiels de la gestion de la chaîne d’approvisionnement : optimisation des processus, planification, synchronisation des chaînes logistiques, des flux d’information et des flux matériels, de la gestion des fournisseurs, du développement de produits et de la logistique.

La chaîne d’approvisionnement (chaîne logistique) fabrique des produits.

Dans le temps, on a essayé d’aboutir à des avantages concurrentiels à l’aide de l’optimisation des processus dans des usines et entreprises individuelles. Les coûts directs ont été réduits à l’aide d’une fabrication plus rigoureuse, de gammes simplifiées et surtout par le biais d’une réduction des stocks. Exprimé de manière légèrement outrancière, on désirait éviter les stocks dans une entreprise et de fabriquer ou bien de commander chez les fournisseurs au moment de la réception d’une commande uniquement.

Absence de stocks, délais de livraison prolongés.

En termes mathématiques, cette réflexion aboutit à un résultat optimal : les coûts du stockage sont réduits à zéro. Les clients détestent pourtant les délais de livraison longs dans la plupart des cas. Le stockage ne cause donc pas de frais, mais vous risquez de perdre tous vos clients dans le pire des cas ! Certains stocks sont donc indispensables à une entreprise qui désire rester active. Des stocks réduits dans la mesure du possible sont alors la mesure de toute chose.

La prévision et la planification au niveau de la chaîne d’approvisionnement : les piliers essentiels.

Cela signifie dans d’autres termes qu’une entreprise doit disposer d’une capacité de prévision excellente. Seule une entreprise qui est en mesure de prévoir exactement les ventes futures est en mesure de se procurer les matières premières respectives à temps. Elle continue pourtant à dépendre de la puissance de sa chaîne logistique. Une chaîne logistique puissante et éprouvée est en mesure de fournir rapidement et de répondre sans problème à des fluctuations au niveau des quantités commandées.

La gestion des fournisseurs est au centre de la Supply Chain Management

Cela signifie : si l’on dispose d’une puissante chaîne logistique et d’une bonne capacité de prévision au sujet du marché on a une longueur d’avance ! La gestion des fournisseurs bien coordonnée est au centre de la gestion de la chaîne d’approvisionnement. Toute la chaîne logistique est optimisée et les fournisseurs sont synchronisés.

La seule réduction des coûts n’est plus à l’ordre du jour.

Cette approche n’a rien à voir avec une approche visant la réduction des coûts en exclusivité. Beaucoup d’entreprises qui ont transféré leur production à l’Extrême Orient pour réduire les coûts finissent par revenir au site original. Les désavantages de la production en Asie, comme les délais de livraison longs, les lots de production importants et les grands efforts de coordination, pèsent trop lourd. Les entreprises qui fabriquent des produits qui ne valent pas les longues attentes doivent organiser leurs chaînes logistiques de manière à ce qu’elles se présentent plus flexibles et rapides. Une Supply Chain rapide est une chaîne d’approvisionnement à proximité immédiate ou bien une chaîne qui peut être rejointe dans quelques jours par camion. Les coûts globaux et le produit de la vente sont ainsi augmentés. Et on peut de plus éviter les « coûts de récupération » des clients perdus. La comptabilité classique ne tient pas compte de ces coûts. Les mauvaises décisions sont donc fréquentes dans ce domaine.

Exemple : Commande d’une cuisine

Supposons que vous emménagez dans un autre appartement. Vous avez donc besoin d’une nouvelle cuisine. En général, le cuisiniste ne fabrique pas la cuisine lui-même. Il achète les différents éléments chez des fabricants de cuisines et assure le montage chez vous sur place. Il s’occupe donc de la saisie de vos désirs en ce qui concerne le matériel, la couleur, la date de livraison et communique ces éléments à différents fournisseurs. Dans notre exemple, le cuisiniste dispose déjà de nombreux fournisseurs directs.

Fournisseurs directs- gestion des fournisseurs.

Les fournisseurs directs sont ceux qu’un seul niveau sépare du cuisiniste au niveau de la chaîne logistique. Il s’agit donc des fournisseurs de frigos, de fours, d’armoires à encastrer, de garde-mangers, d’éviers, de robinets, de tables, de plaques de travail, de dispositifs d’éclairage, de fours à micro-ondes et de congélateurs. Dans cet exemple, le cuisiniste dispose déjà de douze sous-traitants du premier niveau. Ces fournisseurs disposent eux-mêmes de sous-traitants, donc de fournisseurs du deuxième niveau. Dans notre exemple, il s’agit de la table : le fournisseur de bois qui approvisionne le menuisier qui fabrique la table, le fournisseur de colles, le fournisseur de vis, le fournisseur de placages bois etc.

Chaque sous-traitant dispose donc lui-même d’autres fournisseurs qui l’approvisionnent en produits semi-finis.

L’intégralité des fournisseurs constitue la chaîne d’approvisionnement.

L’intégralité des fournisseurs constitue la chaîne d’approvisionnement. La gestion de cette chaîne logistique est appelée gestion de la chaîne d’approvisionnement. Cette chaîne s’étend du fabricant de vis pour la table au menuisier et au cuisiniste. Elle prend fin chez vous en tant que client final. Dans le sens le plus large du terme, les définitions de la chaîne d’approvisionnement comprennent également les sous-traitants des vis : l’usine de tréfilage, l’aciérie, l’industrie minière.

Henry Ford, fondateur de la première usine de construction automobile, a appliqué une définition aussi étendue.

Dans la pratique on a souvent recours au système « d’amont en aval ». On essaie dans ce contexte d’explorer les désirs du client d’un autre client (« en amont ») et les capacités du sous-traitant d’un fournisseur direct (« en aval »).

Obtenir plus d’informations :

Dr. Georg Astl

georg.astl@eoswiss.ch

 

http://www.eoswiss-engineering.ch/fr/gestion-amelioration-fournisseurs/

 

http://www.eoswiss-engineering.ch/fr/supply-chain-management-formation/

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *